[Film] Cherrybomb

Après m’être avalé les deux saisons de Misfits en trois, quatre jours…j’étais restée sur ma faim et devenue une adoratrice de Robert Sheehan (l’acteur de Nathan), je m’étais décidée à trouver sa filmographie.

Je fus plutôt surprise de voir qu’il avait joué avec un certain Rupert Grint, qui n’est autre que notre cher Ron Weasley, meilleur ami d’Harry Potter. Trouvant l’idée de ce duo assez charmante, je me suis décidée à regarder CherryBomb.



Malachy (Rupert Grint) est un jeune homme plutôt intelligent aux bons résultats scolaires, appartenant à une grande famille qui semble plus que banal. Il travaille à un centre nautique. A l’inverse se trouve Luke (Robert Sheehan), jeune homme populaire mais qui habite seul avec un père alcoolique et qui revend de la drogue pour le compte de son grand frère. Malgré leurs milieux différents, ils sont inséparables. Jusqu’au jour où débarque en ville, la jolie et mystérieuse Michelle qui les met au défi de l’épater.

Autant avouer, je n’en attendais pas grand-chose vu le synopsis qui me semblait très banal pour un film pour adolescent. Ce fut en vérité une bonne surprise et Cherrybomb s’est révélé un bon film malgré quelques légers défauts.

Le scénario est, il faut l’avouer, relativement simpliste. Une histoire de triangle amoureux entre deux garçons aux styles et caractères différents et une jeune fille jolie et sexy. On suit l’histoire sans vraiment y faire attention, au départ. Mais petit à petit, sans comprendre, on commence à la suivre avec plus d’attention. Sans doute parce que les défis que se lancent Luke et Malachy semblent aller un peu trop loin, pour eux, leurs amitiés, mais aussi pour les autres autour d’eux. Là où un film banal pour adolescent a des limites, où on reste souvent sur de l’humour, Cherrybomb semble devenir par moment assez noir. Principalement en ce qui concerne Luke.



Luke est un gamin qui se la joue beaucoup. Les filles le trouvent mignon comme en atteste la jeune fille en début de film qui le regarde de loin. Il se fiche des règles que lui édicte les adultes. Mais si on gratte le vernis, on se rend compte qu’il a surtout honte de son père et de sa famille, qu’il se sent affreusement seul et qu’au final, il fait le coq simplement pour avoir de l’attention. Un moment assez parlant peut-être quand énervé, il cherche à aller voir Malachy et se retrouve devant la maison de ce dernier qui est avec toute sa famille. Il hésite un moment et agacé s’enfuit, incapable de se retrouver comme la pièce rapportée dans une famille qui n’est pas la sienne…Et qui de toute manière ne l’apprécie pas vraiment.



A l’opposé, Malachy n’est pas forcément aussi populaire auprès des filles comme peut l’être Luke mais être le deuxième du duo ne semble pas le déranger outre mesure. Il est peut-être plus effacé mais finalement a une famille aimante Cela dit, au-delà du personnage gentil et banal, il semble beaucoup plus en relief qu’on pourrait le penser à première vue. Il a aussi ses ombres et se révèle presque égoïste au fur et à mesure que l’histoire se déroule.



Finalement, Michelle est une jeune fille qui semble sûre d’elle. Un peu comme Luke, c’est pour beaucoup une image et elle utilise ses atouts pour séduire le peu de personne qui semble avoir de l’intérêt pour elle (à l’inverse de son père qui se fiche d’elle). Ce n’est pas forcément une fille méchante malgré les défis qu’elle lance aux deux garçons, c’est juste une gamine qui ne réfléchit pas forcément à la conséquence de ses actes. Pour tout dire, si beaucoup ont apprécié ce personnage malgré qu’elle soit la cause de la dégringolade de l’histoire, j’ai eu beaucoup de mal avec elle puisque à mes yeux, ce n’était pour finir qu’une manipulatrice qui ne semble même pas payer de ses actes.

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est la relation entre Malachy et Luke. Ils semblent quasi fusionnels. C’est un tandem et ils sont plus ou moins connus ainsi. Si Luke semble obtenir toutes les filles, Malachy ne semble pas mal le prendre de rester en arrière. On a l’impression que Malachy a besoin de Luke pour s’affirmer envers sa famille, ses proches ou amis. Le côté rebelle de Luke lui permet de suivre sans avoir à se poser de question.

Mais quand Michelle arrive, tout semble s’inverser. Leur relation semble prendre l’eau. Malachy s’affirme et pour la première fois décide qu’il veut avoir Michelle. Contrairement à Luke qui ne voit la jeune fille comme un bon coup, Malachy, lui, tombe réellement amoureux (tant bien même c’est un amour immature) et ne veut pas lâcher le morceau même si cela risque de briser leur amitié. Et si Luke semble se rendre compte qu’il est en train de perdre, ce qui finit par vraiment l’angoisser, c’est l’idée de perdre son seul et réel ami : Malachy. Les rôles s’inversent et si au départ on a le schéma Malachy et Luke se battant pour Michelle, on en vient vite à Michelle et Luke se battant pour Malachy. Luke semble perdre pied alors qu’il voit son meilleur ami se séparer et s’éloigner de lui.

On finit par se rendre compte de la relation assez ambigüe entre Luke et Malachy. Si ce dernier semble définitivement voir Luke comme un simple ami, pour Luke, ça a l’air différent et il est dur de savoir comment il perçoit son meilleur ami. En témoigne la scène où il le prend dans ses bras lors de la dernière fête et où son visage très proche de celui de Malachy, semble serein pour la première fois depuis le début des évènements. Sans parler de son angoisse face à Michelle dont il oublie qu’il lui a courut après au tout départ.



On va croire encore une fois que c’est seulement parce que je suis une fan de Robert Sheehan mais je l’ai trouvé génial dans ce rôle. Il est parfait pour le rôle de petit con drôle aux blessures secrètes. Si on devait résumer ainsi. Certaines scènes sont poignantes de par Luke qui semble totalement désespéré et Robert arrive très bien à faire passer ces émotions.

Rupert Grint est vraiment aussi très bon dans ce film. Si au départ, son rôle ne semble pas si différent que ça du gentil Ron, on se rend compte que Malachy est quand même un personnage assez trouble…Qui plus est à la fin où on du mal à comprendre ce qu’il se passe réellement. Tout semble reposer sur les dernières paroles des deux garçons.

Par contre, il faut avouer que le film souffre de quelques longueurs et d’un climax quelque peu étouffé. On s’attend à un dénouement qui explose comme une bombe mais le résultat est plutôt celui d'un pétard mouillé. Cela dit, c’est un film assez agréable à regarder si on aime au moins l’un des deux acteurs qui offrent une bonne prestation.

Commentaire

Commentaire en attente d'approbation

Ce commentaire est en attente d'approbation par l'auteur du blog

Commentaire en attente d'approbation

Ce commentaire est en attente d'approbation par l'auteur du blog

Commentaire en attente d'approbation

Ce commentaire est en attente d'approbation par l'auteur du blog

Commentaire en attente d'approbation

Ce commentaire est en attente d'approbation par l'auteur du blog

Envoyer un commentaire

Rétrolien


Faire rétrolien à cet article (Utilisateurs FC2 BLOG)